La restauration de sgraffites

sgraffites Rodenbach 35 à à Foerst
Le sgraffite est un enduit polychromé déposé sur un enduit soit noir, soit rouge.

Christian de Castellane a restauré de nombreux sgraffites à Bruxelles, Liège et Charleroi.
Les différentes opérations de conservation et restauration des sgraffites (nettoyage, consolidation, traitement des lacunes, retouches) sont réalisées de façon à respecter l’originalité de l’œuvre.

Les sgraffites en Belgique

L’âge d’or du sgraffite est intimement lié à l’éclosion de l’art nouveau.
Cette technique décorative ancienne prend son essor en Belgique à Bruxelles à la fin du 19° siècle et prend fin au début de la deuxième guerre mondiale.
Une génération exceptionnelle d’artistes comme Paul Cauchie, Géo Ponchon, Privat Livermont, Adolphe Crespin,Gabriel Van Dievoet nait.
Le sgraffite est une technique décorative peu onéreuse et rapide, ce qui explique qu’elle se répand rapidement aux autres villes de Belgique.
Les sgraffites font partie des compositions architecturales des façades et se situent souvent sous les corniches et sur les allèges et les tympans au dessus des linteaux de fenêtres et de portes.
Les motifs peuvent être décoratifs, ornementaux, publicitaires.

Qu’est-ce qu’un sgraffite?

Le sgraffite est un enduit polychromé déposé sur un enduit soit noir, soit rouge.
L’enduit polychromé est gravé de sillons laissant ainsi apparaître l’enduit de couleur (noir ou rouge).
Les sillons affirment le dessin du sgraffite.
Les sgraffites sont souvent relevés de motifs dorés.